Écologie


Les sites suivis dans la catégorie écologie sont :

  1. L’age de faire
  2. Reporterre
  3. Passerelle éco
La pollution des océans par les microplastiques est un phénomène inquiétant. Mais 80 % de ces fragments viendraient des rivières. Des initiatives de science participative sont prises pour étudier cette pollution en amont, dans les eaux continentales. Les résultats permettront de confronter les États à leur responsabilité. Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), correspondance Deux canoës s'apprêtent à glisser le long de la Nive, au Pays basque, en cet après-midi ensoleillé et venteux du mois d'avril. Sur la plage de galets en face de la zone d'embarquement, deux hommes ont tendu leur ligne et attendent qu'un poisson plus gourmand ou curieux que les autres se laisse tenter par leur appât. Dans les bateaux, c'est un matériel de pêche d'un tout autre genre que les quatre bénévoles de l'association la Pagaie sauvage ont embarqué : une bouteille de plastique coupée en deux sur laquelle est fixé un collant pour bébé, le " babylegs ». La partie de pêche qui s'annonce n'a pas pour objectif de rapporter du poisson, mais de collecter des données sur le taux de pollution aux microplastiques. Entre 7.000 et 35.000 tonnes de microplastiques, constitués de particules de plastique inférieures à 5 millimètres, flotteraient à la surface des océans. Pourtant, cette fourchette reste une [...]
lun, Juin 26, 2017
Source: Reporterre
Présentation du livre par son éditeur : Du delta du Nil aux cercles polaires, le constat est effrayant : la Terre se réchauffe dans des proportions qui nous mènent aujourd'hui au seuil de la catastrophe. Le concept d'Anthropocène, s'il a le mérite de nommer le problème, peine à identifier les coupables et s'empêtre dans le récit millénaire d'une humanité pyromane. Or si l'on veut comprendre le réchauffement climatique, ce ne sont pas les archives de " l'espèce humaine » qu'il faut sonder mais celles de l'Empire britannique, pour commencer. On y apprend par exemple que dans les années 1830 la vapeur était, aux mains des capitalistes anglais, un outil redoutable pour discipliner la force de travail et une arme de guerre impérialiste ; on y suit la progression fulgurante de la machine mise au point par James Watt qui supplante en quelques années la force hydraulique — pourtant abondante et moins chère — dans l'industrie textile anglaise. En puisant dans les sources de l'histoire sociale, ce livre raconte l'avènement du " capital fossile », ou comment la combustion ininterrompue de charbon a permis de repousser les limites de l'exploitation et du profit. Il faut couper la mèche qui brûle avant que [...]
lun, Juin 26, 2017
Source: Reporterre
Aurélie Vernaudon fabrique des savons bio au sein des Savons d'Orély [...]
lun, Juin 26, 2017
Source: Reporterre