Champs électromagnétiques : problème de santé publique


Suite à l’utopiade du 26 avril consacrée à ce sujet, avec la conférence de Pierre Le Ruz, président du laboratoire indépendant Criirem, et le témoignage de personnes hyper electro sensibles, il est utile de rappeler l’appel de mars 2009 par le professeur Belpomme cancérologue qui annonçait déjà solennellement le problème de santé publique . Voici quelques pistes pour mieux comprendre.

Appel des scientifiques mars 2009

Cette déclaration, nommée « l’appel du 23 mars », a inauguré le Colloque lors d’une première table ronde réunissant le Pr Dominique BELPOMME (France), cancérologue à l’Hôpital Européen Georges Pompidou et président de l’ARTAC, le Pr Franz ADLKOFER (Allemagne), coordinateur du projet de recherche REFLEX, le Pr Lennart HARDELL (Suède), professeur en oncologie et cancérologie au University-Hosital d’Örebro, Le Pr Olle JOHANSSON (Suède), Professeur associé au Karolinska Institute et le Pr Pierre LE RUZ (France), docteur en physiologie animale et président du conseil scientifique du CRIIREM.


Electrosensibilité : Appel des scientifiques du… par papachou95

Comprendre

Les éléments présentés de manière très pédagogique par Pierre le Ruz peuvent être retrouvés sur le site du Criirem. Il a commencé par donner quelques explications sur la physique des ondes électromagnétiques, la manière dont on les mesure et comment on reconnaît les responsables. Puis avant d’aborder l’impact sur la santé, il a montrer que ces ondes perturbait aussi le fonctionnement de nombreux objets (portes de garages, volets roulants, démarreurs électroniques, freins ABS et régulateurs de vitesse de voitures…). Il a ensuite détaillé les symptômes, les baisses immunitaires, et les maladies graves qui découlent d’une exposition aux différentes sources d’ondes électromagnétiques  (Lignes hautes tensions, Wifi, Wimax, Bluetooth, fours à micro-ondes, radars, téléphones sans fil DECT, téléphones portables et antennes relais,..). Une mention spéciale pour la 4G qui est destinée à pénétrer à l’intérieur des habitations et est donc émise à plus forte puissance.

Puis vinrent le témoignages de deux personnes hyper électro sensibles, habitant Saint-Amant-Roche-Savine avec leur combat pour rester en vie et ne pas relever de la psychiatrie. Handicapés pour agir pour une prise de conscience du problème de santé publique, ils souhaitent que des valides transmettent le message.

D’autres informations complémentaires peuvent être trouvées sur le site de Robin des toits

 

 

Laissez un commentaire